2020 nous plonge dans le VUCA World, ce monde Volatil-Incertain-Complexe-Ambigü

Piloter la gestion du changement devient incontournable.

Plus que jamais, les recommandations de John KOTTER (Harvard Business School) confirment leur pertinence :

- Créer l'urgence !  Et donner du sens.  Pour induire le Pourquoi Changer... 

- Former une coalition autour du projet. Car sans coalition ; aucune progression.

- Créer une vision !  Dans la concertation. Car sans vision claire ; aucune réelle mobilisation.

- Communiquer cette vision à l'ensemble des équipes concernées par le changement.

- Inciter à l'action : c'est à dire...   Donner l'envie !

- Assurer des Quick-Wins !   Car sans Quick-Wins...   aucune véritable dynamique durable.

- Consolider les succès. Pour cultiver l'enthousiasme, et stabiliser les états d'esprits.

- Ancrer le changement. Pour asseoir les acquis. En faire des fondations, pour la suite. 

- Tout en cultivant l'Agilité.


Plus que jamais, d'autres méthodologies aident à réussir l'implémentation opérationnelle :

- Travailler trop peu la Prise de Conscience...   Et c'est très vite la confusion au coeur des équipes.

- Négliger l'importance du Désir d'avancer...   Et c'est la résistance au changement qui l'emporte.

- Trop peu cerner le Quoi Changer...   Et les peurs et les doutes prennent le dessus.

- Minimiser l'habileté à mettre en oeuvre...   Et les frustrations contaminent les esprits.

- Bâcler les étapes de Renforcement...   Et on loupe plusieurs trains importants.


Piloter la gestion du changement se réussit à la fois en intelligence collective et sur base de méthodologies ad hoc.

La nouvelle dynamique de changement du monde devient passionnante. Mais elle ne laisse plus place aux bricolages approximatifs. On l'observe partout. Dans les grandes administrations publiques, comme dans les PME performantes.